Et si vous ameniez votre classe dehors à la rentrée ?

22 juin 2021
Et si vous ameniez votre classe dehors à la rentrée ?

Les études scientifiques démontrent que les enfants ne vont plus dans la nature... En tant que professionnel, vous avez peut-être envie d'agir, de revoir vos pratiques et les orienter plus vers l'extérieur. Nous vous aidons à vous lancer !

 

Les enfants ont terriblement besoin de contact avec la nature, pour leur santé mentale et physique. Or les études scientifiques sont formelles et démontrent que les enfants ne vont plus dans la nature et qu'ils souffrent... En tant que professionnel de l'enfance, vous avez peut être envie d'agir, de revoir vos pratiques et les orienter plus vers l'extérieur et le contact avec la nature. Vous n’osez pas vous lancer ?

 

La première étape est sans aucun doute celle de la préparation, et bonne nouvelle, elle ne vous engage à rien ! Et si vous commenciez à mettre sur la table toutes les questions de préparation ? Pour y voir plus clair, faites vous aider par Eau et Rivières de Bretagne. Voilà un petit tour d’horizon des préparatifs.

 

Suis-je seul.e?

Vous avez peut être un collège ou un amis qui souhaiterait se lancer aussi mais qui n'ose pas? A deux, vous serez plus forts ! N'hésitez pas à faire le tour des collègues et à demander. Eau et Rivières travaille déjà avec d'autres enseignants avec qui il sera possible de travailler en réseau le jour où vous rencontrez une difficulté.

 

Ou aller ?

Bien sûr le plus près sera le mieux. L'idéal serait de renaturaliser les environs proches.... Mais si ça n'est pas votre cas, contactez votre commune pour connaître les différentes possibilités.

Un bois, un ruisseau, un parc ? Vous serez bien plus à l’aise sur le domaine public. Les enfants pourront y retourner lors de leur temps libre. S’il est un peu éloigné, vous pouvez aussi miser sur les déplacements en vélo.

 

Le lieu ne doit pas être spécialement aménagé, mais voila ce à quoi vous devez veiller :

  • Un espace avec une bonne visibilité pour permettre aux enfants de se disperser sans danger.
  • Un coin à part pour les pipi.

 

Pour la sécurité et le confort, attention aux aires de pique nique, qui, si elles semblent « sympas » au départ, se révèlent être un nid à crottes de chien et il peut y avoir des déchets et des morceaux de verre à coté.

 

Il est possible d’installer des rondins de bois, des attaches pour une bâche, de dégager l’accès, pour cela vous pouvez vous faire aider pas les agents communaux. N’hésitez pas à leur demander ;

 

Quel matériel dois-je prévoir?

Les enfants doivent être parfaitement couverts aussi il est temps de mettre en place une récup’ de vêtements de pluie, de bottes ou encore de vêtements de rechange pour les retours en classe. Pensez à mettre un mot à l’entrée de l’école pour la récup’.

  • Prévoyez aussi des thermos, des verres et de la vaisselle, pour les moments de réconfort dans le coeur de l’hiver, un petit chocolat chaud et ça repart.
  • A prévoir aussi un rouleau de « vinyl » pour faire un tableau transportable. Pour les enfants, des petites tablettes sont très utiles.
  • Une grande bâche à tendre en cas de pluie ;
  • Un morceau de tissu pour aménager un coin « pipi » c’est à voir en fonction de votre repérage ;

 

Comment expliquer le projet aux parents ?

Les parents vont sûrement être un peu réticents au départ, vous êtes révolutionnaire ne l’oubliez pas. Aussi une grande pédagogie s’impose - ça tombe bien, en la matière, vous savez faire ! Une réunion pour tout expliquer, pourquoi pas des newsletters écrites par les enfants pour leur permettre de suivre le projet ? Répondre à toutes leurs interrogations sera du cas par cas mais mieux vaut être préparé à ces questions :

  • mon enfant va-t-il rentrer sale ?
  • mon enfant attrapera-t-il des tiques ? Que faire s’il rentre avec des tiques ?
  • comment sera assurée la sécurité sur le site ?
  • comment allez vous assuré le programme scolaire ?
  • quel bénéfice pour mon enfant ?

 

Pour répondre à toutes ces questions, les éducateurs d’Eau et Rivières peuvent vous aider.

 

Comment mener mon programme ?

Nous conseillons aux enseignants quelques séances « d’appropriation » de l’espace avant de se lancer dans le programme scolaire à proprement parlé. Effectivement, le groupe va se redessiner, le cadre évoluer et la classe retrouvera un fonctionnement quand les cartes seront complètement redistribuées.

Nous privilégions donc le temps long.

Ceci dit, les objectifs pédagogiques de l’année peuvent être dispatcher sur un planning saisonnier. Répartir ce qui peut être vu dehors, et ce qui sera nécessairement vu en classe ; Si vous partez sur une demie journée en extérieur par semaine ou toutes les deux semaines, vous pouvez très bien vous servir de cette séance pour amorcer les apprentissages pour la semaine à venir.

 

Dès le départ, on pourra ritualiser les séances en extérieur pour que les élèves s’habituent à ce nouvel environnement de recherche, d’écoute et de travail.

 

Là encore, en spécialistes de l’animation dehors, les animateurs d’Eau et Rivière peuvent vous aider.

 

Comment savoir ce qui a été appris ? La question de l'évaluation

L’évaluation des séances est à penser en « périodes ». Ce travail est à mener pour les élèves, pour la classe mais aussi pour les partenaires du projet. Aussi il est bon de prévoir sur l’année les grands rendez vous « d’évaluation ».

Réunion avec les parents ? Rendus classe ?

 

 

Et pour commencer en septembre, n’hésitez pas à faire vos préparatifs maintenant !

 

Contact : centre régional d'initiation à la rivière, crir@eau-et-rivieres.org

 

Agenda

l m m j v s d
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28