Pollution du Jaudy : la SAUR reconnue coupable

01 mai 2024
Pollution du Jaudy : la SAUR reconnue coupable

Le tribunal a déclaré la SAUR coupable des faits de pollution des eaux du Jaudy en août 2022. Eau & Rivières demande que toutes les mesures nécessaires soient mises en œuvre pour prévenir tout nouveau rejet polluant dans le Jaudy.

 

Le 2 août 2022, le Jaudy était détruit sur plus de 2,5 km. Des centaines de truites, tacons, loches, vairons flottaient le ventre à l'air à hauteur de l'usine de production d'eau potable exploitée par la SAUR. A l'aval de l'usine, des dépôts de boues grisâtres colmataient le lit du Jaudy. A l'amont, aucune trace de rejet, des eaux limpides, et des poissons bien vivants. Pendant des semaines, malgré les interrogations des élus, de la Commission locale de l'eau, et des associations, la SAUR gardait le silence et ne donnait aucune explication à cette pollution.

 

La SAUR déclarée coupable

Saisi par un procès verbal de l'Office français de la biodiversité (OFB), le procureur de la République avait convoqué le directeur régional de la SAUR devant le tribunal correctionnel de Guingamp. Lors de l'audience, son responsable régional tentait de dédouaner l'entreprise en évoquant l'absence d'analyses d'eau ou des poissons morts. Le tribunal ne l'a pas suivi, et il a déclaré la SAUR coupable des faits de pollution des eaux, et l'a condamnée à 30.000 euros d'amende.

 

Pour une entreprise professionnelle spécialisée dans le traitement des eaux, être responsable de la destruction du milieu aquatique c'est le monde à l'envers. Pire, à la suite de sa condamnation, la SAUR persistait à nier sa responsabilité, dans un communiqué adressé à la presse locale : « SAUR conteste toute responsabilité dans la pollution observée et regrette la décision du tribunal. Elle examine l’opportunité d’un appel contre cette décision et rappelle que, dans cet intervalle et dans l’hypothèse d’un appel, ce jugement n’est ni définitif, ni exécutoire. »

 

Eau et Rivières réclame des mesures

Finalement, aucun appel n'a été déposé contre le jugement correctionnel, la SAUR est donc définitivement condamnée pour cette pollution du Jaudy. Eau & Rivières de Bretagne a parallèlement demandé aux élus du Syndicat du Jaudy dont la SAUR est prestataire, de s'assurer que toutes les mesures nécessaires ont été mises en œuvre pour prévenir tout nouveau rejet polluant dans le Jaudy.

 

Sans agents spécialisés pas de justice

Et au moment où certains acteurs économiques remettent en cause la mission de l'Office français de la biodiversité, Eau & Rivières de Bretagne souligne au contraire l'utilité et la compétence de cet établissement public pour rechercher et identifier les auteurs de pollutions. Sans OFB,  pas d'agents spécialisés pour permettre à la Justice de condamner les pollueurs. 

 

Relire l'actu de 2022

Lire dans Le Télégramme

 

 

Agenda

l m m j v s d
 
 
 
 
 
1
 
2
 
3
 
4
 
5
 
6
 
7
 
8
 
9
 
10
 
11
 
12
 
13
 
14
 
15
 
16
 
17
 
18
 
19
 
20
 
21
 
22
 
23
 
24
 
25
 
26
 
27
 
28
 
29
 
30